Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

09 mai 2019

Roxanne Langlois - rlanglois@lexismedia.ca

Outrage à un cadavre : quatre mois à domicile pour Bugeaud Ferlatte

©Photo Chaleurs Nouvelles - Roxanne Langlois

Le verdict a été rendu au palais de justice de New Carlisle.

JUSTICE. L’un des deux adultes accusés dans l’histoire d’outrage à un cadavre survenue à Caplan au printemps 2018, Jérémie Bugeaud Ferlatte, a écopé, le 7 mai, d’une sentence de quatre mois de détention à domicile.

La juge Celestina Almeida s’est rangée derrière la suggestion commune de la défense et de la couronne. Considéré comme vulnérable et vivant avec une légère déficience intellectuelle ainsi qu’un syndrome du spectre de l’autisme, l’homme de 26 ans sera ensuite en probation pendant une période de deux ans, dont la première année avec suivi.

En vertu de cette sentence prononcée au palais de justice de New Carlisle, l’accusé devra demeurer à son domicile 24 heures sur 24 pendant les deux premiers mois; l’individu devra pour les deux mois suivants se conformer à un couvre-feu.

Précisons que celui-ci a plaidé coupable à un chef d’accusation d’outrage à un cadavre ainsi qu’à un second chef de bris de probation. Les faits reprochés ont eu lieu au cimetière de Caplan.

Quatre personnes, deux adultes et deux mineurs, auraient ouvert un charnier avant d’endommager le cercueil s’y trouvant. Les individus auraient ensuite profané la dépouille y reposant.

Rappelons que le deuxième adulte accusé dans ce dossier est Jean Roy de Bonaventure. Le jeune homme de 19 ans a, pour sa part, écopé de six mois de détention en février dernier.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média