Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

07 mai 2019

Roxanne Langlois - rlanglois@lexismedia.ca

L’ARTERRE : trois ans de maillage et d’accompagnement débutent en Gaspésie

©Photo Gracieuseté - Fédération de l’UPA de la Gaspésie-Les Îles

Andréanne Cyr-Wright, agente de maillage pour L’ARTERRE, est photographiée aux côtés du coordonnateur du nouveau service, Germain Babin.

PRODUCTION AGRICOLE. Un tout nouveau service visant à faire le pont entre producteurs agricoles, aspirants producteurs, producteurs cédants et propriétaires terriens est désormais accessible en Gaspésie. L’ARTERRE a officiellement été lancé lundi matin à New Richmond.

Voilà environ un an que le projet est dans l’air dans la région. Porté par la Fédération de l’UPA de la Gaspésie-Les Îles, celui-ci est désormais officiellement en marche.

« On est super contents! […] On veut que le territoire de la Gaspésie soit occupé et c’est un excellent moyen d’y arriver », se réjouit Andréanne Cyr-Wright, l’agente de maillage qui a été embauchée dans le cadre du projet.

L’initiative favorisera la création d’ententes bénéfiques pour les différents acteurs du domaine, et ce, de différentes façons. Le recrutement de propriétaires terriens, le repérage, la mise en relation de personnes aux besoins complémentaires ainsi que du soutien dans la conclusion d’ententes ne sont que quelques-uns des services disponibles.

L’ARTERRE, déployé dans les cinq MRC de la péninsule, se positionnera donc de façon complémentaire aux instances déjà en place dans le domaine agricole. La nouveauté viendra aussi répondre à plusieurs enjeux bien présents chez nous.

« Il y a une diminution du nombre d’entreprises agricoles sur le territoire et il y a beaucoup de terres en friche et de bâtiments subdivisés. Le prix des terres augmente et pour la relève agricole, c’est très difficile d’y avoir accès. De plus, il y a beaucoup d’agriculteurs sans relève », mentionne Mme Cyr-Wright.

Centré sur l’humain

Une plate-forme Web provinciale, développée par le Centre de référence en agriculture et agroalimentaire du Québec (CRAAQ) et déjà utilisée dans plusieurs régions du Québec, servira d’outil à l’agente de maillage.

Toutefois, le service est d’abord et avant tout centré sur l’accompagnement des individus qui prennent part aux activités agricoles ou qui souhaitent s’y joindre. « On s’ajuste aux besoins spécifiques de la personne puisqu’il n’y a pas une situation qui est la même. On met vraiment l’humain au centre de la démarche », précise l’agronome de formation.

Celle-ci ajoute que L’ARTERRE constituera aussi une référence vers laquelle les gens, notamment ceux souhaitant se lancer en agriculture, pourront se tourner.

Pour trois ans… ou plus?

L’initiative, rendue possible grâce au soutien du Fonds d’aide au rayonnement des régions (FARR), découle d’une concertation entre les MRC gaspésiennes et la Fédération régionale de l’UPA Gaspésie-Les Îles, qui ont conclu une entente de trois ans.

« Après trois ans, on va évaluer le tout et voir les retombées. Dans le meilleur des mondes, on poursuit ce projet-là, puisque l’objectif serait de pérenniser le service de L’ARTERRE », avance Andréanne Cyr-Wright.

À l’heure actuelle, 68 MRC du Québec réparties dans 14 régions administratives participent à L’ARTERRE. Les personnes intéressées à en apprendre davantage peuvent visiter le www.arterre.ca ou communiquer avec la chargée de maillage (arterre-gaspesie@upa.qc.ca).

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média