Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

17 avril 2019

Roxanne Langlois - rlanglois@lexismedia.ca

Clan Destin: un Don Quichotte déjanté pour souligner 40 ans de passion

©Photo Gracieuseté - Robert Dubé

Pas moins de 18 comédiens monteront cette année sur les planches.

CULTURE. La chevalerie sera à l’honneur, les 10, 11, 12 et 14 mai prochain, au Quai des arts de Carleton-sur-Mer. Le Clan Destin a choisi de marquer le coup de ses 40 ans d’existence avec un Don Quichotte modernisé et éclaté; le Chaleurs Nouvelles a assisté à une répétition de la troupe de théâtre.

Oubliez les idées préconçues qui peuvent aujourd’hui subsister à l’égard de ce grand classique signé Cervantès. Bin qu’écrit au 17e siècle, le roman Don Quichotte est bien loin d’avoir atteint sa date de péremption ou de s’adresser exclusivement à un public de fins connaisseurs.

«Avec les années, ça a été un peu perçu comme une œuvre intello, mais au départ, c’est l’histoire d’un grand rêveur qui part avec un petit comique», rappelle Jean-Luc Gendron. C’est ce dernier qui incarnera sur scène le personnage du chevalier errant se portant, à travers l’Espagne, à la défense de la veuve, de l’orphelin et des opprimés.

«Don Quichotte peut aussi bien être attendrissant, doux et tendre que fou. Il peut être démesuré! Je pense que c’est un gros défi de jouer ce personnage-là», lance un autre comédien du Clan Destin, Benoit Trépanier. C’est Michel Morin qui se glissera dans la peau de l’écuyer et serviteur Sancho Panza, qui accompagne le chevalier dans toutes ses aventures.
 

Au total, 18 comédiens monteront sur scène lors des quatre représentations; ils s’y préparent depuis déjà plusieurs mois. Leur défi sera certainement d’enchaîner avec succès les nombreux changements de personnages et de costumes.

«C’est un feu roulant d’action. Il y a autant de défis à l’arrière-scène que sur la scène», admet M. Morin.

Hétéroclite et déjanté

C’est l’adaptation théâtrale fantaisiste mise au point par Jean-Pierre Ronfard, dans laquelle se côtoient l’hétéroclite et l’absurde, qui a été sélectionnée. Chant, danse, musique et projections se fusionnent dans cette pièce mise en scène par Myreille Allard.

Ainsi, les spectateurs découvriront un univers où les anachronismes sont maîtres et au sein duquel les différents styles et niveaux de langage se marient.

©Photo Gracieuseté - Robert Dubé

Jean-Luc Gendron et Michel Morin incarneront respectivement Don Quichotte et son écuyer Sancho Panza.

Si la troupe a l’habitude de varier les styles d’une année à l’autre, valsant du drame à la comédie musicale en passant par l’humour, elle souhaitait réellement se distinguer cette année pour son 40e anniversaire.

«Je voulais un "wow", quelque chose de loufoque, un show déjanté, spécial», lance Mme Allard, qui préside également le conseil d’administration de la troupe. L’œuvre permet d’ailleurs une très grande liberté de création, précise l’enseignante de français et d’arts dramatiques à la retraite.

Tous les spectateurs devraient au final y trouver leur compte, souligne quant à lui M. Gendron: «Ceux qui aiment le théâtre classique vont aimer Don Quichotte. Ceux qui préfèrent les grosses farces vont aimer Sancho».

Un anniversaire significatif

Lancé en 1979 sous le nom de "Troupe de théâtre de Carleton" à l’occasion des fêtes patrimoniales de la municipalité, le regroupement amateur a adopté le nom qu’on lui connaît quatre ans plus tard lorsqu’un premier conseil d’administration est formé.

Impliquée de près dans ses activités depuis 39 ans, Myreille Allard est d’ailleurs immensément fière d’avoir vu la troupe, à laquelle plus de 300 fervents d’arts de la scène de tous les âges se sont joints au fil des années, évoluer et perdurer dans le temps.

«Ce sont 40 ans de passion, d’intérêt pour le théâtre, de solidarité, d’amitié et surtout de défis, parce que chaque production en apporte», souligne Mme Allard.

Seulement dix des quelque 80 troupes en province cumulent 40 ans d’expérience, un âge vénérable que le groupe de comédiens qu’elle dirige a pu atteindre, selon elle, grâce à une passion commune et un amour contagieux du jeu.

D’autres activités à prévoir

C’est précisément pour éviter que cet anniversaire ne passe inaperçu que l’organisme culturel fêtera en grand au courant des prochains mois.

Ainsi, la troupe de Carleton-sur-Mer sera l’hôtesse, les 15 au 16 juin prochain, de la 12e édition du Gala des Arlequins de la Fédération québécoise du théâtre amateur (FQTA). Une cinquantaine de représentants du domaine théâtral québécois se déplaceront à Carleton-sur-Mer pour y assister.

Suivra, les 18 et 19 octobre prochain, la présentation d’une adaptation théâtrale de La Ribouldingue par cinq des 45 membres actifs du Clan Destin. Ceux-ci souhaitent ainsi contribuer à faire connaître les arts dramatiques à un jeune public.

Enfin, des Contes de neige seront présentés par des conteurs, accompagnés d’enfants, vers la fin novembre.

Les billets pour la pièce de théâtre Don Quichotte sont déjà disponibles auprès du Quai des arts (418 364-6822), mais s’envolent rapidement.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média