Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

12 avril 2019

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Les infirmières et le CISSS-Gaspésie applaudissent la nouvelle convention collective

SANTÉ

Pier-Luc Bujold et Chantal Duguay

©Photo Gracieuseté

Une entente qualifiée d'historique s'est signée entre le président de la SIIIEQ, Pier-Luc Bujold et la PDG du CISSS-Gaspésie, Chantal Duguay.

Au terme d'une négociation qui aura duré près de 15 mois, le CISSS-Gaspésie s'est entendu avec le syndicat des infirmières, infirmières auxiliaires et inhalothérapeutes (SIIIEQ) en signant une nouvelle convention collective approuvée par 99 % des membres.

La signature de cette convention collective entre les deux parties s'est déroulée jeudi dernier à Sainte-Anne-des-Monts. Ces derniers avaient même convoqué les médias pour annoncer la nouvelle.  D'un côté, le CISSS-Gaspésie se réjouit d'avoir trouvé un terrain d'entente où tous y trouvent leur compte, autant les professionnels de la santé que la population.  « L'entente est adaptée aux besoins et à la réalité des Gaspésiens et assure un bel équilibre entre les conditions de travail du personnel et des services offerts à la population », explique la présidente-directrice générale du CISSS-Gaspésie, Chantal Duguay.

De l'autre côté, le SIIIEQ se dit tout aussi enthousiaste, qualifiant cette entente de « majeure et historique » pour les travailleurs du milieu de la santé en Gaspésie. Au total, plus d'une trentaine de mesures améliorant les conditions de travail des infirmières et inhalothérapeutes ont été entérinées avec la signature de cette convention collective. « On a obtenu le rehaussement dès maintenant des infirmières à des postes de temps complet et le rehaussement pour les infirmières auxiliaires et les inhalothérapeutes à sept jours par quatorze avec possibilité de temps complet dès 2021 », lance d'entrée de jeu, le président de la SIIIEQ, Pier-Luc Bujold. Ces nouvelles dispositions devraient aider à la disponibilité de la main-d'œuvre et aussi aider à réduire le temps supplémentaire obligatoire.

D'autres gains notables

Par ailleurs, mentionnons d'autres gains importants dont des ports d'attaches pour chacun des membres d'une équipe, ce qui permettra plus de stabilité dans celles-ci et moins de déplacements pour les employés. Le syndicat obtient aussi une amélioration de la rémunération pour ses membres qui devront travailler pendant leurs pauses-repas ou lors de congés fériés.

Le SIIIEQ se réjouit de nouvelles dispositions incluses dans la convention collective qui devraient avoir un impact positif sur la rétention de la main-d'œuvre. « Nous avons des ententes qui ne sont pas banales quant à l'attraction-rétention du personnel. Les infirmières auxiliaires qui veulent devenir infirmière seront rémunérées sept jours sur quatorze tout au long de leurs études. Quant aux infirmières qui veulent poursuivre au baccalauréat, leurs frais de scolarité seront remboursés », ajoute Pier-Luc Bujold.

D'autres points figurent aussi au nouveau contrat de travail font aussi le bonheur du syndicat. On parle notamment de formations adaptées aux besoins des équipes de travail. On mentionne également que les mêmes employés ayant déjà remplacé sur un poste en particulier seront rappelés en priorité afin d'assurer une plus grande stabilité dans les équipes. Finalement, pour ce qui est des établissements de santé ouverts 24 heures sur 24, il y aura obligation de l'employeur de trouver un remplaçant pour combler les postes vacants.

Pendant ce temps, la ministre de la Santé, Danielle McCann, a affirmé être d'accord avec les infirmières sur le fait que le temps supplémentaire obligatoire doit cesser. « Nos PDG et nos établissements veulent changer complètement cette situation. Je réaffirme que notre gouvernement s’est engagé à abolir le TSO dans notre mandat et nous allons le faire. »

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média