Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

10 avril 2019

Roxanne Langlois - rlanglois@lexismedia.ca

Faits d’hiver: des rencontres, des discussions… et un podcast!

©Photo: Gracieuseté-Martin Zibeau

Martin Zibeau a fait le tour de la Gaspésie en effectuant 24 arrêts sur son chemin.

RENCONTRES. Martin Zibeau, de Saint-Siméon, est parti à vélo le 11 mars dernier pour ne revenir chez lui que le 4 avril suivant. Loin de se considérer comme un cycliste, il a choisi ce moyen de transport pour aller à la rencontre des Gaspésiens et Gaspésiennes et leur parler. Ce périple, qui l’aura mené dans des chaumières des quatre coins de la péninsule, donnera officiellement lieu à un podcast.
 

L’été dernier, le citoyen engagé avait enfourché sa bicyclette, parcourant en près de trois mois et demi la distance séparant la Baie-des-Chaleurs et Yellowknife, dans les Territoires du Nord-Ouest. Projetant de camper en chemin, ce sont finalement des résidents des villes qu’il traversait qui l’ont accueilli chez eux.

Pendant le premier mois seulement, 25 personnes, familles ou couples lui ont offert l’hospitalité, ce qui a littéralement donné une nouvelle dimension à son aventure.

«Ça m’a surpris. Je ne pensais pas que ce serait aussi facile. Ça m’a aussi fait voir du monde extraordinaire. J’ai vraiment tripé sur cette façon-là de voyager, celle de me rendre chez les gens et de prendre le temps de jaser avec eux», explique le Gaspésien d’adoption.

Son passage donne d’ailleurs lieu à des conversations bien loin d’être banales, ajoute-t-il: «On ne parlait pas de la pluie et du beau temps. Il y avait des discussions philosophiques directement en partant, c’était hallucinant!».

De retour en région, l’un de ses proches lui lance ensuite le défi, à la blague, de faire sur deux roues le tour de la Gaspésie… en hiver! L’aventurier fait appel au public via Facebook pour trouver de nouveau refuge chez des inconnus. Faute de budget, l’utile se joint à l’agréable dans le cadre de ce projet baptisé Faits d’hiver.

Ce qui anime Martin Zibeau est de réellement parler aux Gaspésiens et de leur demander quels sont, à leurs yeux, les projets inspirants déployés dans leur coin de pays. Celui qui part avec en main une petite enregistreuse n’a alors aucune idée quel sera le futur des échanges qu’il compte capter.

«Vu que je ne savais pas où je m’en allais vraiment, la place était complètement libre. Ça s’est fait de façon très naturelle», résume-t-il. Selon lui, le simple fait de faire ce voyage constituait en quelque sorte la prémisse d’une suite qu’il comptait découvrir en temps et lieu.

Quand les valeurs unissent

Faisant fi du mauvais temps et des aléas de la saison froide, M. Zibeau a donc pris la route, faisant au total 24 arrêts chez ces gens «ordinaires». Il conserve, de son voyage, pas moins de 200 extraits audio.

Le voyageur atterrit tantôt chez un couple âgé qui avait, bien avant qu’il ne devienne un politicien connu, l’habitude de prendre part à des assemblées de cuisine avec René Lévesque. Plus tard, il est reçu par quatre jeunes innovants qui ont tous l’âge d’être ses propres enfants.

Quel que soit l’âge, le rythme de vie ou l’occupation de ses hôtes, la porte s’ouvrait naturellement et laissait place à des êtres humains exceptionnels à découvrir. «On se retrouvait toujours autour de valeurs similaires. Les gens qui accueillent un cycliste qu’ils ne connaissent pas sont généreux et ouverts de nature», admet le principal intéressé.

Écouter des rencontres

L’homme de 50 ans, désormais de retour à la maison avec tous ses trésors sonores, a cherché une façon de les rendre non seulement disponibles, mais surtout, accessibles à tous.

L’idée d’un podcast s’impose lors d’une discussion avec un ami; c’est de cette façon que le duo complété par Mathieu Harton souhaite mettre en valeur les histoires et commentaires recueillis.

«On trouve ça drôle d’essayer ça et on a hâte de voir où l’on peut aller en partant de ces extraits-là», ajoute l’instigateur du projet. L’initiative se concrétisera au courant des prochaines semaines.

Martin Zibeau entend bien reprendre la route et souhaiterait même faire de ses voyages des rendez-vous récurrents. Les personnes intéressées à en savoir plus sur ses projets peuvent consulter la page Facebook Un été sans gazer.

Des extraits sonores sont par ailleurs déjà disponibles sur le blogue portant sur son aventure hivernale, www.faitsdhivergaspesie.blogspot.com.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média