Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Sports

Retour

01 février 2019

Sonia Landry - slandry@lexismedia.ca

Le projet d’aréna de Bonaventure présenté au public

INFRASTRUCTURE

Projet aréna Bonaventure

©Gracieuseté

Une maquette dévoilée lors de la présentation publique.

Le projet de centre sportif de Bonaventure a été présenté au public, le 31 janvier.

La Ville, le comité citoyen et le consortium Honco Bâtiments et LFG Construction, qui a obtenu le contrat d’élaboration et de construction du nouveau bâtiment, ont dévoilé les plus récents détails concernant le projet.

« On a toujours travaillé en pensant au confort, on veut maximiser les espaces et on veut le multiusage », souligne le maire, Rock Audet.

L’infrastructure abritera d’abord une glace aux dimensions de la Ligue nationale de hockey et 510 sièges. Dans les cas où des spectacles seraient organisés, jusqu’à 750 spectateurs assis et debout pourraient entrer. 6 chambres sont prévues et plus d’espace de rangement, ce qui manque dans l’aréna actuel.

Deux salles communautaires et une cuisine seront aménagées à l’étage, ainsi qu’une loge et des bureaux.

Projet aréna Bonaventure

©Gracieuseté

Échéancier

Si la Ville de Bonaventure espérait au départ avoir son aréna tout neuf en janvier 2020, elle devra finalement attendre en mai de la même année. Les amateurs de sport de glace pourront donc en profiter lors de la saison 2020-2021.

Comme la démolition du bâtiment actuel est prévue à la fin de la présente saison, de mars à mai, les utilisateurs n’auront accès à aucune patinoire, l’hiver prochain. La Ville prendra donc entente avec les municipalités avoisinantes possédant un aréna pour que du temps de glace soit accordé aux hockeyeurs et patineurs artistiques locaux.

Légère augmentation des coûts

Le coût total du projet s’élève maintenant à 8 375 000 de dollars, soit environ 200 000 $ de plus que le budget prévu au départ. Rock Audet assure avoir trouvé l’aide financière requise pour pallier cette hausse, sans que la part de la municipalité, de 2,7 millions $, soit augmentée.

La démolition sera assurée par l’entreprise Demaction de Rivière-du-Loup au coût de 210 000 $, excluant les taxes. La construction par LFG-Honco, quant à elle, vaut 7,5 millions $ plus taxes.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média