Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

28 janvier 2019

Sonia Landry - slandry@lexismedia.ca

Le Centre d’artistes Vaste et Vague lance sa programmation de façon éclatante

ARTS VISUELS

Vaste et Vague

©Sonia Landry - Chaleurs Nouvelles

Plus de 150 personnes ont assisté au lancement de la programmation du Centre d’artistes Vaste et Vague, qui se voulait un événement immersif et multimédia.

Le Centre d’artistes Vaste et Vague en a fait voir de toutes les couleurs aux plus de 150 personnes venues assister à son événement spécial pour lancer sa programmation 2019.

Le 24 janvier, ce n’est pas seulement la salle d’exposition, mais tout le Quai des arts qui a projeté des sons et des images, dans le cadre de l’événement « Avant-Première | Soirée multimédia ».

Publicité

Défiler pour continuer

La directrice, Guylaine Langlois, mijotait ce type de présentation éclatante depuis plusieurs années. « Le lancement de la programmation, c’était le prétexte pour faire une soirée multimédia […] Ça fait depuis 2003 que j’imagine un projet comme celui-là immersif dans le Quai des arts avec la technologie et les espaces qu’on a.

Avec l’arrivée du nouveau directeur technique du Quai des arts, Olivier Rhéaume, Guylaine Langlois a pu bénéficier de son expertise en multimédia, lui qui travaillait autrefois à la Société des arts technologiques, à Montréal. Alors qu’il performait comme DJ pendant la portion 5 à 7 de l’événement en tant que « Terminal Wolf », il était appuyé par des projections de formes en mouvement sur les murs.

Plus tard dans la soirée, le groupe invité « Périmètre », composé du duo de Québec Nicolas Ouellet et Jonathan Gagné, a présenté leur spectacle audiovisuel, faisant vibrer la salle de spectacle avec leur musique électronique.

Vaste et Vague groupe Périmètre

©Sonia Landry - Chaleurs Nouvelles

Le groupe Périmètre a présenté son spectacle audiovisuel dans la salle de spectacle du Quai des arts.

Vaste et Vague Expo

©Sonia Landry - Chaleurs Nouvelles

L’exposition « Confondre l’ordinaire » peut être vue jusqu’au 15 février… par ceux qui oseront passer à travers la porte du frigidaire.

Tout au long de la soirée, l’exposition en cours – la première de l’année – était accessible au public. Avec « Confondre l’ordinaire », l’artiste Gabrielle Boucher a rassemblé une série de sculptures, d’installations et de tableaux fabriqués à partir d’objets industriels. Ces objets qui façonnent notre quotidien s’animent et poursuivent leur existence autrement. Leur fonction métamorphosée engendre des réalités qui se confrontent et qui rappellent des sentiments ou des comportements presque humains. L’exposition peut être vue jusqu’au 15 février… par ceux qui oseront passer à travers la porte du frigidaire.

Une programmation variée

Au courant de l’année, le Centre d’artistes Vaste et Vague présentera 11 expositions, 5 activités à l’extérieur de la salle d’exposition et 5 résidences d’artiste, en plus d’offrir un legs pour le 150e anniversaire de la municipalité de Nouvelle, en juillet.

En février, par exemple, l’artiste français Thomas Lafranchi réalisera une résidence d’un mois qui lui permettra à terme d’installer une œuvre sur le barachois gelé, à Carleton. La population sera invitée le 23 février pour son dévoilement. « Il va faire une grosse grosse grosse sculpture qu’il va faire voler dans les airs. Il travaille avec du papier, des sacs à poubelle bleus et du scotch tape. C’est immense », explique Guylaine Langlois.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média