Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élections provinciales

Retour

11 Septembre 2018

Alain Lavoie - alavoie@lexismedia.ca

Québec solidaire mettrait fin à l’exploitation pétrolière en Gaspésie.

Gabriel Nadeau-Dubois et Catherine Cyr-Wright en conférence de presse ce midi à Carleton-sur-Mer.

Présent à Carleton-sur-Mer aujourd’hui, le porte-parole Gabriel Nadeau-Dubois a confirmé qu’un prochain gouvernement de Québec solidaire (Qs) mettrait un terme définitif à l’exploitation des hydrocarbures sur le territoire québécois.

« Québec solidaire prend un nouvel engagement aujourd’hui en matière de lutte aux changements climatiques. J’annonce donc qu’un gouvernement solidaire mettrait définitivement fin à tous projets d’exploitation d’hydrocarbures », a déclaré M. Nadeau-Dubois lors de son discours à la Galerie Vaste et Vague.

Pour ce faire, Qs adopterait un décret visant à bloquer tous les projets d’exploitation d’hydrocarbures en cours, « notamment les projets Galt, Haldimand et Bourque (dans le secteur de Gaspé), ici même sur le territoire gaspésien », précise le porte-parole Nadeau-Dubois. Par la suite un gouvernement de Québec solidaire inscrirait cette interdiction dans une loi.

Combien cela coûtera au gouvernement. « Pas un sou. Rien, parce que les entreprises ne seront pas dédommagées », ajoute le porte-parole.

Des emplois verts

Afin de stimuler l’économie et les pertes d’emplois dans le domaine des hydrocarbures, Qs veut créer plus de 300 000 emplois verts d’ici 2030, notamment en Gaspésie.

« Nous avons un plan d’avenir pour remplacer les emplois dans le secteur pétrolier par des emplois durables et de qualité partout, dans toutes les régions, y compris en Gaspésie. Chez Québec solidaire, nous avons choisi notre camp, celui de l’avenir. Nous avons un plan pour le Québec et, la Gaspésie y occupe une grande place. C’est un plan qui ne mettra pas en péril la santé des familles gaspésiennes parce qu’il faut le dire, le rêve de prospérité que promettent les entreprises pétrolières vire souvent au cauchemar. Les gens de Ristigouche Sud-Est en savent quelque chose… », précise aussi Gabriel Nadeau-Dubois.

« Nous envoyons un message fort aux gens de la Gaspésie et à tous les Québécois :  la protection de l’eau, la protection des lacs et des rivières à Québec solidaire, c’est non-négociable. Pour nous, cela va de pair avec la création de bons emplois verts partout au Québec », dit encore le porte-parole de Qs.

Réhabilitation du train

Même son de cloche du côté de la candidate de Québec solidaire, Mme Catherine Cyr-Wright. « À Québec solidaire, on est d’avis que la prospérité économique de la Gaspésie n’a pas à passer par le pétrole et le gaz. En fait, la prospérité de la région doit passer par la transition énergétique. »

Dans le plan de transition énergétique de Québec solidaire, le train occupe une place importante : « Québec solidaire s’engage à réhabiliter l’ensemble du chemin de fer de la Gaspésie afin d’offrir une meilleure desserte de services pour le transport des marchandises et pour stimuler le développement des entreprises locales, notamment les éoliennes. D’ailleurs, Québec solidaire croit très fort à l’éolien et nous voulons qu’Hydro-Québec joue un rôle plus positif dans ce secteur. »

Mme Cyr-Wright a aussi mentionné la politique nationale du bois que sa formation politique mettra en place, sitôt arrivé au pouvoir. « Nous voulons miser sur la production de biocarburant à partir des résidus forestiers et agricoles. Nous avons déjà les hôpitaux de Maria et d’Amqui qui roulent du biocarburant et cela fonctionne bien. Pour fabriquer ce produit, nous aurons besoin de plusieurs bioraffineries dans les régions forestières comme ici en Gaspésie. »

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média