Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élections provinciales

Retour

30 Août 2018

Alain Lavoie - alavoie@lexismedia.ca

François Whittom s’attaque à la démographie

François Whittom

©Alain Lavoie - Chaleurs Nouvelles

Le candidat François Whittom en compagnie de Lou Landry, communicateur pour le candidat au cours de cette période électorale.

Le candidat du Parti libéral du Québec dans Bonaventure, M. François Whittom, veut mettre en place un solide plan d’attraction et de rétention de la main-d’œuvre pour la région de la Gaspésie au cours des prochaines années. La création d’un pôle universitaire fait partie de son programme.

Au cours des prochaines années, le candidat du Parti libéral veut démontrer que le renversement de la tendance démographique des 30 dernières années peut se réaliser.

« Cette situation (démographie négative) peu enviable, on doit lui faire face. De 2011 à 2016 ce n’est pas moins que la population entière de la Ville de Carleton-sur-Mer que nous avons perdu dans la région. Nous devons prendre des actions qui vont influencer les jeunes à rester en région puisque trois jeunes sur quatre partent et ne reviennent pas. Les 18 à 35 ans sont les plus mobiles et ce sont eux que nous voulons attirer en Gaspésie », explique M. Whittom.

Selon l’Institut de la statistique du Québec, la population de la Gaspésie et des Iles était de 98 589 ha en 2001. En 2016, cette même population avait chuté à 91 781 personnes, une perte de 6 808 habitants. En excluant la population des Îles-de-la-Madeleine (12 323), la Gaspésie compte 79 458 habitants.

« Nous perdons nos jeunes de 18 à 24 ans depuis trop longtemps, et trop peu reviennent en région pour diverses raisons. » - François Whittom

Objectifs clairs

L’objectif que se fixe le candidat est d’atteindre un solde migratoire annuel positif et récurrent afin d’augmenter la population totale de la Gaspésie à 95 000 habitants d’ici 2024.

François Whittom fait le constat suivant : « Nous perdons nos jeunes de 18 à 24 ans depuis trop longtemps, et trop peu reviennent en région pour diverses raisons. Pourtant, il y a plus de 1000 emplois disponibles en Gaspésie. »

Lors de la conférence de presse, le candidat a surpris en annonçant que sa formation allait travailler afin d’intéresser une université à venir offrir des cours dans la région. « Nous avons la ferme intention de nous attaquer à la baisse démographique que nous subissons depuis plusieurs années. Nous allons prendre des actions concrètes pour augmenter la population de la Gaspésie par le développement et la mise en place d’un plan d’attraction et de rétention de la main-d’œuvre pour la région. »

Ce plan propose d’augmenter les budgets des organismes qui luttent contre le déclin démographique, de bonifier le programme Vivre en Gaspésie, d’augmenter le budget des organismes chargés d’accueillir, d’accompagner les gens lors de leur intégration et attirer de nouveaux programmes collégiaux.

« Aujourd’hui, j’annonce que dès le lendemain de mon élection j’entamerai l’implantation dans la région d’un tout nouveau pôle universitaire gaspésien. Les étudiants pourront compéter des études de baccalauréat ici même dans la région sans avoir à s’expatrier et risquer de ne plus y revenir. »

François Whittom croit que les Gaspésiens pourront faire des études de bac en administration, communication, droit, économie, développement régional, biologie marine, etc.

Avant d’amorcer sa conférence de presse, le candidat Whittom a dit un mot sur le candidat Sylvain Roy qui lutte présentement un cancer. « Au-delà des idées, il y a les êtres humains et notre collègue Sylvain Roy qui en ce moment à un combat très important. Nos pensées l’accompagnent. »

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média