Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

07 Novembre 2018

Sonia Landry - slandry@lexismedia.ca

Un des derniers caribous abattu par un braconnier

Caribou Braconnage

©Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs

Les agents de protection de la faune du bureau de New Richmond demandent l’aide du public pour trouver le coupable de cet acte de braconnage.

Mise à jour 14 h 50 - Un braconnier s’en est pris à l’un des derniers caribous des bois de la Gaspésie.

La bête éviscérée a été retrouvée par des passants dans le secteur de la Cache, le 26 octobre dernier, soit en pleine saison de chasse à l’orignal. Les agents de protection de la faune du bureau de New Richmond se sont rendus sur place, près du kilomètre 101 sur le chemin Lacroix, le long de la Branche du Lac de la rivière Cascapédia.

Pour le chef de service, Paul Montpetit, il s’agit d’une infraction majeure. « On parle de quelque chose de grave, c’est spécial et c’est important. Pour une espèce menacée ou vulnérable, ce qui est prévu dans la loi, c’est que le montant de l’amende peut aller jusqu’à 20 000 $. »  

En comparaison, dans le cas d’un gros gibier comme l’orignal ou l’ours par exemple, le montant d’une amende équivalente n’irait pas plus haut que 1 825 $.

Le lieutenant souhaite maintenant trouver le coupable. Pour y arriver, il aura besoin de l’aide du public. « On sait qu’il y avait quand même encore des gens qui étaient en forêt en ce moment-là. Il y a quelqu’un quelque part, sans doute, qui a eu connaissance de quelque chose. »

Toute personne détenant des renseignements sur cet événement est invitée à téléphoner au 418 392-4436 ou au 1 800 463-2191.

Une espèce menacée

Cet acte de braconnage est évidemment répréhensible, mais il est d’autant plus reprochable puisqu’il concerne une espèce menacée. En effet, la chasse au caribou des bois, écotype montagnard de la population de la Gaspésie, est interdite depuis 2009.

En 2007, ils étaient environ 189, selon l'estimation annuelle de la Direction de la gestion de la faune faite à partir d'un inventaire aérien. Ce nombre a cependant fondu pour atteindre les 75 en 2017. Une diminution de 60 % en 10 ans.

À l’heure actuelle, les principaux facteurs limitants connus pour le caribou de la Gaspésie sont le taux élevé de mortalité des faons par la prédation, le taux de mortalité relativement important chez les adultes, la faible taille de la population et le manque d’habitats uniformes. Les caribous se retrouvent essentiellement dans le parc national de la Gaspésie sur les monts Logan, Albert et McGerrigle.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média