Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

06 Novembre 2018

Sonia Landry - slandry@lexismedia.ca

Dispute entre chasseurs et propriétaire privé à New Richmond

Chasseur

©Photo - Pixabay

Les gens impliqués pourraient faire face à des accusations d’usage négligent d’une arme à feu et de menace envers un individu.

Le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) enquête sur une altercation entre des chasseurs et un propriétaire de terrain privé à New Richmond.

Le samedi 3 novembre au matin, un citoyen a constaté que des individus avaient chassé le chevreuil sur sa propriété, ce qui l’a rendu mécontent. Les policiers ont été appelés à intervenir sur place, dans le secteur entre la route 299 et la route Cochrane, en marge de la 132.

C’est le DPCP qui décidera s’il y a lieu de déposer des accusations dans ce dossier. Les gens impliqués pourraient faire face à des accusations d’usage négligent d’une arme à feu et de menace envers un individu.

Un problème récurrent

Il n’est pas rare que de telles chicanes surviennent en Gaspésie. À New Richmond, on tente d’éviter le plus possible que des chasseurs utilisent leur arme à feu sur des terrains privés sans en avoir eu la permission. La Ville fait par exemple fermer depuis 4 ans la route Garant entre le 3e et le 4e rang Est pendant 2 semaines. Selon le maire, Éric Dubé, le secteur était problématique : « Il n’y a pas de résidence, mais c’est beaucoup en milieu forestier et agricole, alors il y a beaucoup de chevreuils dans ce coin-là […] Les terrains chaque bord ce sont des propriétaires privés uniques et normalement si tu n’as pas de droit de chasse sur cette terre-là, tu n’as pas le droit de passer dans ce chemin-là. »

Il rappelle que le règlement de la MRC de Bonaventure indique que nul ne peut faire feu à moins de 300 mètres d’une maison et à moins de 10 mètres d’une route. Il invite les chasseurs à le respecter : « On passe toujours le message que ça soit sécuritaire, que les gens doivent avoir un respect mutuel […] Pour les autres dossiers, moi j’ai toujours encouragé les gens, s’il se passait des événements désolants, à porter plainte à la Sûreté du Québec. »

La chasse au cerf de Virginie à l’arme à feu se termine le 11 novembre, en Gaspésie.

Nouvelle réglementation à venir

Par ailleurs, Éric Dubé, qui est aussi préfet de Bonaventure, affirme qu’une réglementation est en élaboration pour encadrer le nourrissage des cerfs de Virginie près des routes. « On est à au-delà de 500 accidents routiers juste dans le comté de Bonaventure, alors ça s’en vient dangereux. »

La réglementation devrait être adoptée dès l’an prochain. La Fédération des chasseurs et pêcheurs, le ministère de la Faune, la Sûreté du Québec, l’Union des producteurs agricoles et les MRC de Bonaventure et d’Avignon collaborent à sa rédaction.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média