Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Sports

Retour

20 novembre 2018

Sonia Landry - slandry@lexismedia.ca

Le télésiège est réparé à Pin Rouge

Pin Rouge télésiège

©Gracieuseté

Le 24 mars dernier, le télésiège s’est arrêté soudainement, obligeant la fermeture précoce du centre.

Le télésiège du centre régional de ski pin Rouge sera fonctionnel à temps pour le début de la saison.

Le 24 mars dernier, alors que la saison battait son plein, l’infrastructure s’est arrêtée soudainement, obligeant la fermeture précoce du centre.

Le Parc régional Petite-Cascapédia est aujourd’hui en mesure de rassurer les adeptes : le remonte-pente est réparé. Les travaux, qui ont commencé en mai dernier, ont constitué en une remise à neuf complète des engrenages, roulements à billes et autres composantes du réducteur. Le parc régional a également procédé au reconditionnement du moteur principal de la remontée, au changement des freins et au remplacement de l’entraînement électrique (boîte de contrôle).

« C’est un accomplissement extraordinaire et une réalisation majeure pour la région. En remplaçant le cœur du télésiège, c’est-à-dire ses trois composantes motrices principales, nous prolongeons la vie du télésiège de plus de 25 ans », explique le directeur général, Benoit Trépanier.

« Après avoir rétabli l’équilibre financier en 2017, nous contribuons maintenant à la stabilisation de notre principale infrastructure qui était l’une des priorités de notre planification stratégique. Nous pouvons assurer nos 50 emplois et poursuivre nos efforts de développement de nos services et activités quatre saisons. Nous avons d’ailleurs à cœur plusieurs autres projets, comme la création d’un secteur de glisse familial dans la montagne, la construction de chalets et l’agrandissement de notre camping », soutient le directeur général.

Impacts budgétaires

Le projet de réparation du télésiège a quant à lui coûté 250 000 $. Bien que le montant semble important, Benoît Trépanier souligne que « si ça avait été mis en neuf, on parlerait plus de 1 million $. »

La réparation du télésiège a été rendue possible grâce aux contributions du ministère de l’Économie et de l’Innovation, de la Ville de New Richmond, du ministère des Affaires municipales, de la MRC de Bonaventure et du Parc régional Petite-Cascapédia.

La fin abrupte de la saison, l’an dernier, a aussi fait perdre 5 ou 6 jours de ski, selon Benoît Trépanier, mais il affirme qu’il sera remboursé par les assurances. « Ce n’est pas quelque chose qui nous a nui extrêmement. On avait quand même fait une bonne saison de ski. »

Ouverture prévue le 22 décembre

Même si la neige est apparue au sol plus tôt cette année, le directeur ne garantit pas une ouverture du centre de ski avant le 22 décembre, comme prévu. « Actuellement il s’est accumulé à certains endroits un pied de neige, mais si on dame ça, il reste à peu près un pouce. Ce n’est pas suffisant pour skier. Puis, il faut enneiger, avec la fabrication de neige, les pistes principales. On attend une ouverture de froid, ça prend à peu près 4 ou 5 jours de froid en continu. Et on demeure prudent, parce qu’on ne sait pas ce qui va se passer au début de décembre. Il pourrait y avoir un redoux. »

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média