Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

13 novembre 2018

Sonia Landry - slandry@lexismedia.ca

Chemin de fer : Le ministre Bonnardel se fait rassurant

Chemin de fer

©Alain Lavoie - Chaleurs Nouvelles

Le nouveau ministre des Transports, François Bonnardel, tient un discours rassurant concernant le rail.

Le ministre des Transports du nouveau gouvernement caquiste, François Bonnardel, s’est fait rassurant sur la poursuite de la réfection du chemin de fer.

Le 9 novembre dernier, il participait au colloque ferroviaire de l’Union des municipalités du Québec, à Trois-Rivière. Le président de la Société du chemin de fer de la Gaspésie (SCFG), Éric Dubé, était d’ailleurs présent.

Le ministre a confirmé que les 100 millions de dollars seraient toujours disponibles pour réparer le rail et qu’il avait l’intention de ramener le transport de marchandises et de passagers jusqu’à Gaspé.

Pour Éric Dubé, « ce qui est important c’est que le gouvernement prenne l’engagement et nous envoie le signal qu’il a toujours l’objectif de retourner à Gaspé […] Économiquement c’est rentable : l’éolien est là et la cimenterie est là. Le ministre est venu nous confirmer que ça faisait partie de leurs priorités. »

Le député de Bonaventure, Sylvain Roy, s’est également dit heureux que François Bonnardel revalide les budgets qui étaient déjà autorisés. Lors d’une rencontre avec la ministre responsable de la région, Marie-Eve Proulx, il a d’ailleurs demandé que ce budget soit géré par la SCFG elle-même et non plus par les employés du ministère des Transports. « Le MTQ n’a pas d’expertise dans la rénovation de chemin de fer. Il serait peut-être bon de laisser la responsabilité à des gens de métier, c’est-à-dire les acteurs de la Société du chemin de fer de la Gaspésie. »

Travaux en cours

Jusqu’au 23 novembre, il y aura des travaux de meulage du rail entre Matapédia et New Richmond. Ils seront effectués par un train spécialement équipé de dizaines de meules qui vont rectifier le profil original du rail.

Ces opérations peuvent occasionner un volume très important d’étincelles sous ce train, ce qui est tout à fait normal, sécuritaire et sans danger, nous assure-t-on dans un communiqué.

Le passage de ce train de meules est une première historique sur le chemin de fer de la Gaspésie. Il permet d’améliorer la sécurité des opérations, de prolonger la vie utile du rail et de réduire le bruit de roulement des trains.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média