Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

31 Octobre 2018

Alain Lavoie - alavoie@lexismedia.ca

Négociation locale – Une entente de principe entre le SIIIEQ et le CISSS de la Gaspésie

Pier-Luc Bujold, président du SIIEQ

©Photo Alain Lavoie

Le président du syndicat, Pier-Luc Bujold.

« Nous venons de conclure une entente de principe pour le renouvellement de la convention collective qui s’appliquera désormais à toute la région. C’est six conventions collectives qui ont été unifiées », explique le Syndicat des infirmières, infirmières auxiliaires et inhalothérapeutes de l’Est du Québec (SIIIEQ) dans un communiqué récent.

Dans un message diffusé sur le site web du Syndicat, le président Pier-Luc Bujold explique que « nous avions jusqu’au 30 septembre pour conclure une entente et au 10 octobre pour faire la demande de médiation arbitrale au ministère du Travail. Lors d’un blitz de négociation qui s’est tenu les derniers jours de septembre, nous nous étions entendus sur la majorité des matières à négocier, mais il restait quatre points majeurs. Des propositions ont été faites à ce moment et c’est sur la base de ces propositions que les réponses nous ont été fournies par la partie patronale, que les positions respectives des parties ont été argumentées et qui ont finalement données lieu aujourd’hui à une entente de principe dont nous sommes fiers, car nous considérons avoir atteint nos objectifs. »

« C’est plusieurs mois de travail intense avec l’équipe de négociation et le support des membres qui a permis cet aboutissement. Cette entente de principe sera présentée à vos délégués le 8 novembre prochain, à vous par la suite et vous aurez alors à vous prononcer par vote à scrutin secret. Nous sommes heureux d’annoncer que cette entente vous donnera des conditions de travail qui vont vous permettre de maintenir des soins sécuritaires à notre population. Il y a des solutions innovatrices pour corriger les problèmes de pénurie et de rétention de personnel, d’épuisement, de temps supplémentaire, de surcharge de travail et de stabilité dans les équipes de travail. Vous serez consulté en novembre et si l’entente est entérinée, la nouvelle convention collective entrerait en vigueur le 1er avril 2019 », ajoute le président.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média