Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

30 Octobre 2018

Communiqué Chaleurs Nouvelles - redactionnewrichmond@lexismedia.ca

Guy Pardiac devient directeur général du Pôle des Technologies propres de la Gaspésie

Guy Pardiac

©Photo LumiPhoto

Le nouveau directeur général, M. Guy Pardiac.

Le conseil d’administration du Pôle des Technologies propres de la Gaspésie (PTPG) a annoncé la semaine dernière la nomination de Guy Pardiac au poste de directeur général de l’organisme.

M. Pardiac est diplômé de l’Université Laval en génie forestier depuis 1984. Il cumule plus de 30 ans d’expérience en gestion et développement d’entreprises et possède une impressionnante feuille de route en gestion et gouvernance des organisations, développement des affaires et prospection de clients.

M. Pardiac a notamment contribué au développement et à la mise en place d’entreprises et associations régionales et collaboré au déploiement de projets liés aux ressources naturelles. Il a siégé à de nombreux conseils d’administration régionaux et provinciaux et pris part à divers comités portant sur les énergies renouvelables et le développement économique.

« Le conseil d’administration est ravi de confirmer cette nomination. Grâce à sa vaste expérience, M. Pardiac possède toutes les aptitudes nécessaires pour diriger avec succès la destinée du PTPG », a souligné Henri Grenier, président du PTPG et maire de Port-Daniel–Gascons.

Interrogé sur ses priorités, M. Pardiac affirme « que les objectifs vont évoluer avec le temps. Je crois cependant que la base sera de travailler à diminuer au maximum l’empreinte écologique de Ciment McInnis en continuant de créer des opportunités d’affaires intéressantes pour la région. »

En plus, il souhaite que « le Pôle devienne une référence dans le déploiement des technologies propres en Amérique du Nord tout en favorisant une synergie entre les entreprises. »

Les buts du Pôle sont de rechercher et d’implanter des technologies propres, qu’il s’agisse de combustibles alternatifs à plus faible empreinte écologique ou de procédés de captation de carbone, permettant de réduire l’impact des activités de la cimenterie sur l’environnement tout en maximisant les retombées économiques de l’usine dans la région.

Rappelons que le Pôle des Technologies propres de la Gaspésie a été fondé par la municipalité de Port-Daniel–Gascons, la MRC du Rocher-Percé, la MRC de Bonaventure, le Conseil régional de l’environnement Gaspésie et Ciment McInnis.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média