Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élections provinciales

Retour

31 août 2018

Alain Lavoie - alavoie@lexismedia.ca

Le PQ vise un 8 sur 8 dans les comtés de l’Est-du-Québec

Lancement campagne électorale provinciale PQ

©Stéphane Quintin - Chaleurs Nouvelles

Les députés sortants et candidats : Sylvain Roy au micro, Martin Ouellet, Vincent Couture, Pascal Bérubé, Méganne Perry Mélançon et Harold Lebel.

Six candidats péquistes étaient réunis à Matane la semaine dernière afin de présenter la plateforme électorale, regroupant les principaux enjeux communs défendus dans la région.

Pascal Bérubé, dans Matane-Matapédia, Harold LeBel, dans Rimouski, Sylvain Roy, dans Bonaventure, Méganne Perry Mélançon, dans Gaspé, Martin Ouellet, dans René-Lévesque, et Vincent Couture, dans Rivière-du-Loup-Témiscouata) étaient tous sur place.

Les candidats sont confiants et ne semblent pas craindre une vague caquiste, malgré des sondages favorables pour le parti de François Legault à l’échelle provinciale. Les péquistes envisagent un scénario différent et estiment pouvoir présenter une carte électorale teintée de bleu au lendemain des élections du 1er octobre.

« Notre objectif dans l’Est-du-Québec, sur huit circonscriptions, ce n’est rien de moins que huit victoires, lance Pascal Bérubé. La première force politique dans l’Est-du-Québec demeure le Parti québécois et nous allons en faire la démonstration durant les prochaines semaines, en présentant des thèmes qui réunissent l’ensemble des candidats. »

Défense des régions

Parmi les principaux thèmes défendus par les candidats péquistes durant la campagne, la défense de la région figure en tête de liste. « Les candidats du PQ dans l’Est-du-Québec ont été désignés par les militants pour représenter la population et non pas nommés par un président de parti qui ne connaît rien à nos réalités locales », s’est exprimé Harold LeBel, en mettant en avant un enracinement qui ferait défaut, selon lui, à la CAQ.

Quant aux autres dossiers, les candidats ont notamment mis de l’avant la défense de l’énergie éolienne, de la chasse et de la pêche, la volonté de revenir sur les réformes libérales dans le domaine de la santé en renforçant les services de proximité sur le territoire, l’assurance d’un financement suffisant pour les aînés, l’abrogation de la loi sur les hydrocarbures pour une meilleure diminution de l’empreinte écologique ou encore la protection de l’eau.

Pour la Gaspésie, le député sortant dans la circonscription de Bonaventure, Sylvain Roy, mise sur les enjeux fondamentaux comme la santé, l’éducation et les transports notamment le rail. « Ce n’est pas croyable qu’en 2018 on soit encore en train de parler du retour du train en Gaspésie. C’est une farce, c’est une honte », a lancé le M. Roy.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média